Cyrus Cornut

Le Voyage d'Alberstein - Cyrus & Nicolas CORNUT

du 05 mai 2015 au 04 juillet 2015 - Galerie du CAP - Quartz - Brest
Vernissage le 07 mai 2015
© l'été - image extraite de la série
Alberstein, un petit homme en costume gris, avec un chapeau écrasé, décide d'entreprendre un voyage initiatique avec sa boule, dans la vallée du petit Morin, à la découverte des paysages, des saisons et de lui-même.

Quel étrange couple ! Sont-ils les deux protagonistes d'un même voyage ou deux parties d'un voyageur solitaire ? Alberstein est un clown. La boule est l'Autre : un personnage à part entière, un compagnon de route, un confident, le partenaire d'un cirque imaginaire. Mais elle est aussi l'extension d'Alberstein, son corps psychique, son état d'âme, son poids existentiel, ses préoccupations, la métaphore de sa relation au monde … La boule est son problème comme sa raison d'être. Relation improbable. Relation impossible ?

Cette boule rouge, d'1m80 de diamètre, haute comme un homme, est l'antithèse de l'objet naturel, par sa forme, sa couleur et sa matérialité. Elle en devient le point focal de l'image, alors même qu'elle n'en occupe qu'une petite partie, tout comme le rapport à l'autre peut envahir le champ de notre conscience. Puisque nous n'existons que par rapport à un environnement, que nous pouvons nous définir qu'au contact de l'autre, ce voyage d'une année, à travers la relation à son environnement et à lui-même est une quête d'identité comme un lent processus de reconnaissance de soi.

La relation entre la boule et le clown nous interroge sans cesse. Qui sont-ils l'un pour l'autre ? Qu'est-ce que cette relation, quel est son sens ? Chaque image révèle une situation en train de se vivre, un paysage traversé, l'impermanence de la nature. Du Mythe de Sisyphe à Charlie Chaplin, de Buster Keaton au commun des mortels, Alberstein est un «ultime héros absurde».

Inscription NewsLetter